Les employeurs belges prévoient de continuer à recruter pendant l’été (*)

Recherche d’emploi : les candidats de mieux en mieux informés sur l’employeur
16 mai 2017

La tendance sur le marché de l’emploi en Belgique reste positive. Selon notre Baromètre, 6% des employeurs belges prévoient d’augmenter leurs effectifs d’ici la fin du mois de septembre 2017, tandis que seulement 2% planifient de les réduire. La Prévision Nette d’Emploi – obtenue en faisant la différence entre ces deux pourcentages –  atteint la valeur positive +4,  en hausse de 3 points par rapport au trimestre précédent. Notre Baromètre confirme l’optimisme affiché par d’autres indicateurs économiques : l’économie belge continue à créer des emplois.

Les créations d’emplois concernent principalement le secteur marchand. Cependant, des efforts doivent encore être réalisés au niveau du taux d’emploi en Belgique (**).  Avec 67,2% nous sommes nettement en-dessous de la moyenne européennne (70%). Avec de fortes différences au niveau régional :  71,9% en Flandre, 61,5% en Wallonie et 58,7% à Bruxelles.

Intentions de recrutement au plus haut depuis plus de quatre ans à Bruxelles

Les perspectives sont encourageantes dans la Région Bruxelles-Capitale. Pas moins de 10% des employeurs sondés à Bruxelles prévoient d’augmenter leurs effectifs au cours du 3e trimestre. La Prévision Nette d’Emploi atteint la valeur optimiste de +7. Le climat d’embauche n’avait plus été aussi favorable dans la région de Bruxelles-Capitale depuis le 1er  trimestre 2013. C’est un contraste important avec la stagnation attendue en Wallonie (+0), tandis que les prévisions d’emploi reste modérément positives en Flandre (+4).

Neuf secteurs sur dix en positif

Cette tendance positive se vérifie également au niveau sectoriel. Les employeurs de neuf secteurs sur dix  –  contre six l’an dernier – anticipent une activité de recrutement positive au cours du 3e trimestre 2017. Le climat d’embauche devrait être dynamique dans les secteurs de la Finance, de l’assurance, de l’immobilier et des services aux entreprises (+9) et dans le secteur du Transport et de la logistique (+8, la prévision la plus optimiste depuis plus de 5 ans). Les prévisions sont également favorables (+5) dans quatre autres secteurs : Commerce de gros et de détail, Construction, Industries extractives et  Services publics, éducation, santé et services collectifs. Seuls les employeurs de l’Industrie manufacturière (-2)  se montrent moins confiants.

La tendance positive se mantient au niveau mondial

Au niveau mondial, les résultats s’inscrivent dans la continuité de ceux observés lors du trimestre précédent. Ils sont positifs dans 41 pays et territoires sur 43. Le Japon (au plus haut depuis 2007) et Taiwan arrivent en tête (+24), suivis par la Hongrie (+20), les Etats-Unis (+17) et Hong Kong (+15). Les employeurs se montrent hésitants en Inde (+14, son niveau le plus bas depuis que le lancement de de l’étude dans ce pays en 2005), tandis que les prévisions sont en-dessous des attentes en Chine (+4). Au Brésil (+2), l’embellie entrevue depuis quelque temps se confirme, si bien que les employeurs du pays affichent des intentions d’embauche positives pour la toute première fois en plus de deux ans. A l’inverse, les prévisions sont négatives pour le troisième trimestre consécutif en Italie (-2).

Résilience en Europe

Malgré les incertitudes liées à la tenue récente ou imminente de plusieurs élections majeures, mais aussi aux négociations autour du Brexit, les employeurs font montre de résilience et anticipent des hausses d’effectifs dans 23 pays sur les 25 sondés dans la région EMEA. C’est en Hongrie (+20), en Turquie (+15) et en Roumanie (+14) que les perspectives d’emploi sont les plus prometteuses. En Allemagne (+7), aux Pays-Bas (+6) et au Royaume-Uni (+5), le volume d’embauche devrait rester similaire à celui observé lors du trimestre précédent. Les employeurs belges (+4) montrent le même degré d’optimisme que leurs homologues en Espagne ou en Suisse. Les perspectives d’emploi s’annoncent plus limitées en France (+2).

(*) “Que ferions-nous sans les lettres A, O et B ? Votre groupe sanguin sauve des vies. Devenez donneur !”

 ManpowerGroup soutient  la campagne #missing type de la Croix Rouge de Belgique  www.donneurdesang.be/missingtype

(**) taux d’emploi :  Taux d’emploi (20-64 ans) 2000-2015, proportion de personnes disposant d’un emploi parmi celles en âge de travailler

http://www.steunpuntwerk.be/vlaanderen-binnen-europa