Votre entreprise a-t-elle le potentiel pour innover ?

#HRExcellenceAwards 2018: and the winner is…. Manpower Belgium ‘Best Staffing, Sourcing & Contingent Workforce Management Company
16 novembre 2018
Les employeurs belges optimistes à l’aube de 2019
11 décembre 2018

La révolution digitale et la mondialisation ont rendu l’innovation plus nécessaire que jamais. Et pourtant ce terme évoque encore trop souvent des images de scientifiques ou d’entrepreneurs détenteurs d’inventions révolutionnaires. Aujourd’hui, il doit être compris dans un sens beaucoup plus large que celui de la simple disruption technologique. L’innovation ne doit plus être considérée comme le pré carré d’un seul service ou de quelques ‘hauts potentiels’. Au contraire, la vraie innovation est ouverte, transparente et collaborative : c’est une culture. Manpower en a identifié les 9 caractéristiques.

Générer de nouvelles idées, viser l’amélioration continue des processus ou le renouvellement des produits et des services… l’innovation est aujourd’hui un processus aux multiples facettes, une façon de faire face aux changements et aux mutations de l’environnement. Au niveau des effectifs, c’est aussi un état d’esprit, qui doit infuser toutes les strates de l’organisation. En un mot, l’innovation se conçoit comme une culture génératrice de valeur ajoutée. Une valeur ajoutée qui doit être durable.

« Aujourd’hui, le succès des organisations dépend davantage de sa capacité à innover et des compétences de ses employés, que de son capital ou de ses actifs tangibles » explique Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup BeLux. «Mettre en place une culture de l’innovation est un investissement critique pour garantir le futur de chaque entreprise. Pour y arriver, il faut pouvoir s’appuyer sur un nouveau type de leader capable d’endosser un rôle de facilitateur (enabler) qui rend  le changement possible. »

 Les 9 indicateurs de l’innovation en entreprise

Comment savoir si la culture d’une entreprise instaure un climat suffisamment propice à l’innovation ? Quel que soit leur secteur d’activité, les organisations ayant piloté ce changement de fond avec succès ont toutes su identifier et cultiver certaines caractéristiques et qualités, au sein de leurs équipes. ManpowerGroup a identifié neuf indicateurs constituant le socle commun de cette culture de l’innovation : l’expérimentation, la confiance, le courage, la collaboration, la diversité, la ténacité, la curiosité, la communication et la capacité d’apprentissage.  Ils permettent de mesurer le niveau de maturité d’une organisation en matière d’innovation.

 

 

Un nouveau style de leader pour l’ère digitale

La conviction que l’innovation se résume à un éclair de génie pourrait bien empêcher de déployer la bonne stratégie. Certes, les innovations de rupture sont parfois le fruit de l’esprit d’un grand dirigeant particulièrement remarquable… Mais en matière d’innovation, les leaders de l’ère digitale doivent avant tout adopter une posture de facilitateur (enabler).

Rendre possible le travail collaboratif et transversal, valoriser la prise de risque, laisser la place à l’échec et à l’expérimentation… : pour la plupart des entreprises, il s’agit d’une véritable révolution culturelle, qui doit être menée par le management. Alors, comment identifier les collaborateurs qui disposent du potentiel pour piloter cette mutation et embarquer avec eux l’ensemble des collaborateurs ?

Identifier les potentiels

L’identification des potentiels et des compétences, notamment les « soft skills », est donc un enjeu majeur pour les entreprises soucieuses de faire éclore une culture de l’innovation. Aujourd’hui, les techniques d’évaluation ont profondément évolué, permettant à la fois de repérer plus efficacement certaines compétences, notamment comportementales, et d’en identifier de nouvelles. Le  DigiQuotient, proposé par ManpowerGroup en est un exemple. « En mettant en place une gestion des ressources humaines basée sur la gestion des talents, il n’est pas toujours nécessaire d’aller rechercher en externe les leaders dont vous avez besoin : en effet ils sont souvent déjà  là, tout près ! » conclut Philippe Lacroix.

 

 

Selon une enquête de ManpowerGroup, près de 9 Directeurs des Ressources Humaine sur 10 estiment que les leaders au sein de leur organisation ne disposent pas des talents de leadership nécessaires pour faire face à la transformation digitale.  ManpowerGroup a développé un test en ligne – le DigiQuotient – qui permet aux managers et aux leaders de déterminer leur capacité à mener à bien la transformation et adapter leur style de management au futur monde du travail.  Basé sur différentes recherches relatives à la transformation digitale, le test se compose de 34 questions et classe les individus selon 8 typologies spécifiques : Le ‘Team-Player’, Le ‘Visionnaire’, Le ‘Bâtisseur de Consensus’, ‘Le Pionnier’, Le ‘Créateur’, L’ ‘Empathique’, le ‘Non-Conformiste’ et le ‘Transformateur’. En plus d’une description de son profil et de son association avec un leader connu (Marc Zuckerberg, Pape François, Angela Merckel, Angela Jolie ou Lady Gaga…), chaque participant reçoit des conseils dans trois domaines : l’accélération des performances, le déploiement des talents et la capacité de leadership.

AC