9 employeurs belges sur 10 prévoient de maintenir leurs effectifs au même niveau au cours du 1er trimestre 2020

#DoingWellByDoingGood : 1er rapport RSE / Développement durable de ManpowerGroup Belgium
8 novembre 2019
#WELQOME : un Award  pour Manpower décerné par le Fonds de Formation des Intérimaires (FFI)
19 décembre 2019

Selon le Baromètre ManpowerGroup publié ce jour, l’activité de recrutement devrait rester positive en Belgique au cours du 1er trimestre 2020. En effet, sur les 750 employeurs belges sondés fin octobre par ManpowerGroup, 7% envisagent de renforcer leurs effectifs d’ici la fin du mois de mars 2020 alors que seulement 2% d’entre eux prévoient de les réduire. Les effectifs devraient rester stables dans 9 entreprises sur 10. Après correction des variations saisonnières, la Prévision Nette d’Emploi (*) – ou le différentiel entre le pourcentage d’employeurs prévoyant des embauches et le pourcentage de ceux prévoyant des licenciements – atteint la valeur modérément optimiste de +6%. Elle se situe au même niveau que lors du trimestre précédent et qu’à la même période l’an dernier.

 

 

« Les employeurs belges devraient démarrer l’année 2020 avec prudence.  » affirme Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup BeLux. « Même si la Prévision Nette d’Emploi se maintient au même niveau que lors du trimestre précédent, les résultats de notre enquête montrent que la confiance des employeurs s’affaiblit dans la plupart des secteurs sondés et dans les entreprises de toute taille. L’incertitude qui règne au niveau économique ou politique – notamment dans le contexte du Brexit – explique ces tensions et laisse présager des mois plus difficiles sur le marché de l’emploi. Les chiffres des derniers mois du secteur de l’intérim confirment cette tendance. Néanmoins, la demande reste importante pour de nombreux profils en pénurie. »

 

Prévisions les plus fortes depuis 3 ans à Bruxelles

Les perspectives d’emploi pour le prochain trimestre restent positives dans les trois régions du pays.  Les employeurs anticipent une activité de recrutement en progression à Bruxelles (+8%) où la Prévision Nette d’Emploi atteint son niveau le plus favorable depuis 3 ans, en hausse de 4 points en comparaison trimestrielle. En Flandre (+5%), les intentions de recrutement restent relativement stables en comparaison trimestrielle et annuelle (baisses de 1 point). Les employeurs anticipent une Prévision Nette d’Emploi prudente en Wallonie (+3%), en recul de 3 points par rapport au trimestre précédent.

 

Prévisions positives dans 9 des 10 secteurs sondés

Les employeurs de neuf des 10 secteurs sondés prévoient de créer de nouveaux emplois au cours du 1er trimestre 2020. Ce sont les employeurs des secteurs de la Construction (+11%, forte hausse de 11 points par rapport au trimestre précédent), de l’Agriculture et de la pêche (+10%) et de l’Electricité, gaz et eau (+10%) qui se montrent les plus confiants dans leurs prévisions d’embauche. L’activité de recrutement devrait être modérée dans les secteurs du Commerce de gros et de détail (+8%), ainsi que dans les secteurs de l’Horeca (+7%, en forte progression de 12 points par rapport au trimestre précédent) et le secteur de la Finance, de l’immobilier et des services aux entreprises (+7%). Les employeurs des secteurs des Services publics, de l’éducation, de la santé et des services collectifs (+5%) et de l’Industrie manufacturière (+4%) se montrent plus prudents. Enfin, les employeurs du secteur du Transport et de la Logistique anticipent leur prévision la plus faible et la seule négative en trois ans  (-1%), en recul de 5 points par rapport au trimestre précédent et de 10 points par rapport au 1er trimestre 2019.

D’un trimestre sur l’autre, la Prévision Nette d’Emploi progresse dans seulement trois secteurs alors qu’elle se détériore dans sept secteurs. D’une année sur l’autre, les intentions de recrutement progressent dans six secteurs mais reculent ou stagnent dans quatre autres secteurs.

 

Prévisions en recul ou en stagnation dans les entreprises de toute taille

Selon l’enquête, les Prévisions Nettes d’Emploi restent positives dans les quatre segments d’entreprises classés selon leur taille : +4% dans les micro-entreprises (< 10 travailleurs), +9% dans les petites entreprises (10-49 travailleurs), +14% dans les moyennes entreprises (50-249 travailleurs) et +20% dans les grandes entreprises (≥ 250 travailleurs). Cependant, on observe une tendance à la baisse dans tous les segments, tant en comparaison trimestrielle qu’annuelle, à l’exception du segment des micro-entreprises où la Prévision Nette d’Emploi est stationnaire.

Prévisions positives dans les 26 pays sondés dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique)

ManpowerGroup a interrogé 21.000 employeurs dans 26 pays de la région EMEA afin de sonder leurs intentions de recrutement pour le 1er trimestre 2020. Les perspectives d’emploi sont positives à des degrés divers dans les 26 pays sondés. Par rapport au trimestre précédent, les perspectives d’emploi s’améliorent dans 10 pays mais se détériorent dans 12 autres .  Par rapport au 1er trimestre 2019, les intentions de recrutement sont également en hausse dans 8 pays, tandis qu’elles sont en baisse dans 13 pays et restent inchangées dans cinq autres.

En France (+7%), les employeurs rapportent leurs prévisions les plus optimistes depuis 12 ans. A l’inverse, les employeurs allemands (+4%) ne se sont jamais montrés aussi pessimistes depuis trois ans. Sous l’emprise de l’incertitude du Brexit, les employeurs au Royaume-Uni (+2%) anticipent les intentions de recrutement les plus faibles depuis sept ans.  Les employeurs aux Pays-Bas (+4%) se montrent prudents, tandis que le marché de l’emploi devrait tourner au ralenti en Italie et en Espagne (+1% dans ces 2 pays).

Ailleurs dans le monde les perspectives d’emploi restent solides aux Etats-Unis (+19%) et au Japon (+25%), tandis qu’elles restent modérées en Chine (+8%) et qu’elles atteignent leur niveau le plus faible depuis le lancement de l’enquête en Inde voici 14 ans (+10%).

 

Les résultats de la prochaine édition du Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’Emploi seront diffusés le 10 mars 2020 (2e trimestre 2020).

 

(*) La valeur de la Prévision Nette d’Emploi est obtenue en déduisant du pourcentage des employeurs anticipant une hausse de l’emploi total, le pourcentage des employeurs prévoyant une baisse de l’emploi dans leur entreprise pour le trimestre suivant. Il s’agit donc ici du solde net des prévisions d’emploi, qui peut être aussi bien positif que négatif. Les commentaires se basent sur les données désaisonnalisées, lorsqu’elles sont disponibles. Les données corrigées des variations saisonnières ne sont pas disponibles pour la Croatie et le Portugal.

Présentation du Baromètre

Le Baromètre ManpowerGroup des Perspectives d’Emploi (ManpowerGroup Employment Outlook Survey – MEOS) pour le 1er trimestre 2020 a été mené du 16 au 29 octobre 2019 auprès d’un échantillon représentatif de plus de 58.000 employeurs publics et privés (dont 750 en Belgique) dans 43 pays et territoires. L’objectif de l’enquête est de mesurer l’évolution des intentions de recrutement des entreprises pour le trimestre à venir et par rapport au trimestre précédent. Chaque employeur interrogé a répondu à la même question : « Comment anticipez-vous l’évolution de l’emploi total dans votre entreprise au cours du prochain trimestre, c’est-à-dire jusqu’à la fin mars 2020, par rapport au trimestre actuel ? ». C’est la seule étude prospective de cette envergure dans le domaine de l’emploi. Elle est unique par sa taille, son objectif, sa longévité et son contenu. Mené depuis plus de 50 ans, le Baromètre ManpowerGroup constitue l’une des enquêtes les plus fiables en matière d’emploi et est considéré comme un indicateur économique reconnu.

 

 

Infographie – OnePager

 

 

 

Brochure de résultats

 

 

Plus d’informations : manpowergroup.com

AC