ManpowerGroup annonce des objectifs climatiques fondés sur la science et s’engage à atteindre l’objectif de ‘zéro émission nette’ au niveau mondial pour 2045 au plus tard.

Développement durable : le plan de ManpowerGroup pour changer le monde (#ESG)
27 novembre 2021
Les employeurs belges prévoient de maintenir un rythme d’embauche très soutenu au cours du 1er trimestre 2022
14 décembre 2021

ManpowerGroup montre la voie dans son secteur en faisant valider ses objectifs d’action climatique par l’Initiative Science Based Targets (SBTi).

 

Alors que la COP26 s’est conclue avec un nouvel accord pour lutter contre le changement climatique, il n’a jamais été aussi urgent pour les entreprises, les gouvernements et les consommateurs d’accélérer l’action climatique. A l’occasion de la conférence de Glasgow, ManpowerGroup a annoncé que l’initiative ‘Science Based Targets (SBTi) (1) ’, l’autorité de référence en matière d’action climatique dans le monde de l’entreprise, a validé ses objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’action positive sur le climat. Présent dans 80 pays, ManpowerGroup s’est engagé à s’est engagé à réduire de 60% les émissions liées à ses activités opérationnelles (Objectif 1 & 2 – consommation d’énergie et d’électricité dans nos bâtiments, voitures de sociétés etc.) et de 30% les émissions de la chaîne d’approvisionnement (Objectif 3 – gestion des déchets, voyages, mobilité, fournisseurs) d’ici 2030.  Ces objectifs validés, fondés sur la science climatique, jouent un rôle clé dans l’ambition de ManpowerGroup d’atteindre l’objectif de zéro emission nette d’ici 2045 au plus tard.

 

 

Cet engagement est la dernière étape du Plan d’Action pour le Climat de ManpowerGroup visant à mesurer et à réduire l’impact de l’ensemble de la chaîne de valeur, comme indiqué dans le rapport ESG 2021 (Environment,Social, Governance) – Travailler pour changer le monde(2). ManpowerGroup s’est engagé depuis longtemps à garantir la transparence en matière de climat, en partageant ses données au Carbon Disclosure Project (CDP(3)) pendant une décennie et, plus récemment, en s’alignant sur les recommandations de la ‘Task Force of Climate-Related Financial Disclosures’(4), le groupe de travail mis en place par le Conseil de stabilité financière du G20 visant à mesurer l’impact financier des risques climatiques.  ManpowerGroupbpowerest activement engagé dans l’‘Alliance des CEO Leaders pour le Climat’ et a récemment cosigné une Lettre ouverte incitant les dirigeants mondiaux participant à la COP26 à poursuivre une collaboration publique-privée ambitieuse pour l’action climatique.

 

« A côté de l’Humain (People) et de la Gouvernance, le Climat est l’un des trois piliers de la nouvelle stratégie de développement durable de ManpowerGroup que nous implémentons également en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg» explique Philippe Lacroix Managing Director de ManpowerGroup BeLux « En rejoignant ce projet ambitieux du groupe pour le climat, nous pourrons nous appuyer sur une méthodologie rigoureuse et agir plus rapidement et plus collectivement afin de réduire notre impact environnemental. La validation de ces objectifs par la SBTi apporte la garantie à nos parties prenantes – nos employés, nos clients et candidats, notre chaîne d’approvisionnement, nos investisseurs et les communautés où nous sommes présents – de notre engagement renouvelé envers les personnes et la planète, et de notre progression vers l’objectif de ‘zéro émission nette’. C’est ainsi que nous pourrons accélérer la création d’emplois et la demande de nouvelles compétences, afin de remodeler un avenir plus durable, plus résilient et offrant plus d’opportunités pour tous. »

 

 

 La ‘Planet Team’ pluridisciplinaire mise en place par ManpowerGroup BeLux définira en 2022 des objectifs fondés sur la science au niveau national (SBTi) et établira une nouvelle feuille de route climat. En parallèle, l’équipe poursuivra la mise en œuvre des nombreux projets déjà lancés dans ce domaine, notamment l’utilisation d’énergie verte, le verdissement du parc automobile, l’objectif zéro papier et la maîtrise totale du recyclage ou des actions liées à la mobilité et l’extension du modèle de travail hybride. Ces efforts pour le climat avaient permis à ManpowerGroup BeLux d’obtenir un score de 70% lors du dernier audit mené en 2020 par EcoVadis, la plateforme de référence pour l’évaluation des performances de développement durable des fournisseurs. Avec ce score, ManpowerGroup BeLux se place dans le top 6% des entreprises de son secteur auditées au niveau mondial par EcoVadis dans ce domaine.

 

La SBTi valide sur une base indépendante et de manière scientifique que les objectifs d’émissions de ManpowerGroup sont bien conformes aux réductions requises pour limiter le réchauffement à 1,5°C, apportant ainsi une contribution essentielle à la lutte contre les effets du changement climatique avec plus de 1.000 organisations de premier plan dans le monde.  Sur les plus de 4.200 entreprises du G20 qui ont fixé des objectifs climatiques, seuls 20 % de ceux-ci sont fondés sur des données scientifiques.

 

 

(1) L’Initiative Science Based Targets (SBTi – objectifs fondés sur la science climatique ) se fixe pour but de piloter une « action climatique ambitieuse » dans le monde de l’entreprise, en faisant de ses objectifs un moyen pour ces dernières de faire de la transition vers une économie bas carbone un avantage compétitif. Son idée-maîtresse repose sur une adéquation des objectifs de réduction des  gaz à effet de serre avec les données de la science climatique. Définir un but fondé sur la science passe ici par quatre étapes, à destination des entreprises : signer la lettre d’engagement qui confirme que son entreprise travaillera à un objectif de réduction des gaz à effet de serre en se fondant sur la science, développer un SBT sous 24 mois,  soumettre son objectif pour validation, annoncer l’objectif. sciencebasedtargets.org

(2) Rapport ManpowerGroup – ESG 2021 (Environment, Social, Governance) – Working to Change the World

(3) Le CDP est une organisation internationale à but non lucratif, anciennement appelée ‘Carbon Disclosure Project’ jusqu’à fin 2012. Elle détient la base de données mondiale la plus importante sur la performance environnementale des investisseurs, des entreprises, des villes ou des Etats. cdp.net

(4) La ‘Task Force of Climate-Related Financial Disclosures’ est un groupe de travail mis en place fin 2015 lors de la COP21 par le Conseil de stabilité financière du G20. Il a pour but de mettre en avant la transparence financière liée aux risques climatiquesfsb-tcfd.org/

(5) L’Alliance des CEO Leaders pour le climat, sous la bannière du Forum économique mondial, a publié en amont de la COP26 une lettre ouverte cosignée par plus de 90 CEO d’entreprises multinationales avec une liste de solutions concrètes pour lutter contre le changement climatique.

 

 

 

 

 

A
G