Les employeurs belges prévoient de maintenir un rythme d’embauche très soutenu au cours du 1er trimestre 2022

ManpowerGroup annonce des objectifs climatiques fondés sur la science et s’engage à atteindre l’objectif de ‘zéro émission nette’ au niveau mondial pour 2045 au plus tard.
29 novembre 2021
ManpowerGroup nomme Sébastien Delfosse à la tête de ses activités en Belgique et au Luxembourg
16 décembre 2021

Près d’un employeur sur deux (48%) prévoit des embauches au 1er trimestre 2022, selon le Baromètre de l’emploi de ManpowerGroup

 

Selon le Baromètre de ManpowerGroup – qui célèbre son 60e anniversaire au niveau mondial – la reprise sur le marché de l’emploi en Belgique, accompagnée d’une transformation de l’économie, devrait se poursuivre au cours du 1er trimestre 2022.

Sur les 505 employeurs belges sondés en octobre par ManpowerGroup (1), 48% prévoient d’augmenter leurs effectifs d’ici la fin du mois de mars 2022, tandis que seulement 14% d’entre eux prévoient de les réduire. 36% des employeurs interrogés n’anticipent aucun changement. Après correction des variations saisonnières, la Prévision Nette d’Emploi (2) – ou le différentiel entre le pourcentage d’employeurs prévoyant des embauches et le pourcentage de ceux prévoyant des licenciements – atteint la valeur très optimiste de +34%, en progression pour le sixième trimestre consécutif. C’est une hausse de 4 points par rapport au trimestre précédent et de 28 points par rapport au 1er trimestre 2021.  Il s’agit de la Prévision Nette d’Emploi la plus élevée jamais enregistrée depuis le lancement du Baromètre de ManpowerGroup en Belgique en 2003.

 

 

« Même si l’incertitude plane à nouveau sur le marché de l’emploi en raison de la quatrième vague du coronavirus, nous pouvons nous attendre à ce que les employeurs continuent à recruter à un rythme très soutenu au cours du 1er trimestre 2022 » explique Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup BeLux.

« Plusieurs raisons nous poussent à rester confiants, alors que la troisième dose de la campagne de vaccination devrait s’accélérer. Premièrement, notre économie a retrouvé son niveau de croissance d’avant la crise et poursuit sa transformation rapide.  Notre enquête montre que la demande pour les profils digitaux n’a jamais été aussi élevée, les employeurs du secteur IT, Technologie, Télécoms, Communication & Médias’ ‘rapportant la Prévision Nette d’Emploi la plus forte de tous les secteurs sondés (+53%). Deuxièmement, les intentions de recrutement sont positives dans tous les secteurs sondés, avec des prévisions très encourageantes  dans les secteurs des  Banques et assurances, de la Construction, du Commerce et du Transport & Logistique ou de l’Industrie manufacturière. Enfin,  troisièmement, de façon plus structurelle, le marché de l‘emploi doit faire face au départ de la génération des boomers, nés entre 1943 et 1960, ce qui crée une activité de recrutement supplémentaire. Mais dans le même temps, cela exacerbe les tensions au niveau des pénuries de talents et renforce la pression sur les salaires. »

 

 

Intentions de recrutement plus fortes à Bruxelles et en Flandre

Les employeurs anticipent des perspectives d’emploi positives dans les trois régions au cours du prochain trimestre. La confiance des employeurs est cependant nettement plus forte à Bruxelles (+42%) et en Flandre (+40%) qu’en Wallonie (+20%) où la Prévision Nette d’Emploi perd 13 points par rapport au trimestre précédent.

Perspectives d’emploi positives dans tous les 10 secteurs sondés, le secteur IT tirant les créations d’emplois

Les employeurs de tous les 10 secteurs d’activité sondés par ManpowerGroup anticipent des créations d’emploi au cours du 1er trimestre 2022. Le climat d’embauche devrait s’améliorer dans six secteurs par rapport au trimestre précédent et dans tous les secteurs par rapport au 1er trimestre 2021.

Ce sont les employeurs du secteur ‘IT, Technologie, Télécoms, Communication & Média’ qui rapportent la Prévision Nette d’Emploi  la plus forte (+53%), confirmant la forte demande de profils digitaux pour soutenir la transformation des entreprises et de l’économie en général. Plus de six employeurs sur dix sondés dans ce secteur prévoient de renforcer ses effectifs d’ici la fin du mois de mars 2022. Les prévisions sont également très optimistes dans le secteur de la Construction (+48%), ainsi que dans le secteur de la Finance, des banques, de l’assurance et de l’immobilier (+45%). Les employeurs sondés rapportent des Prévisions Nette d’Emploi très encourageantes dans les secteurs du Commerce de gros et de détail /  Supply Chain & Logistique (+41%) ainsi que dans l’Industrie manufacturière (+38%). Enfin l’activité de recrutement devrait être plus modérée dans le secteur des Autres services (+29%),  des Services publics, de la santé, de l’éducation et des services collectifs (+27%), dans l’Horeca / Culture & Loisirs (+22%), ainsi que dans le secteur Production Primaire (+20%) – Agriculture et pêche, Électricité Gaz et eau, Industries extractives – et autres Industries (+15%).

 

La confiance des employeurs s’accroît avec la taille des entreprises

Selon l’enquête de ManpowerGroup, la Prévision Nette d’Emploi affiche une valeur en progression en fonction de la taille de l’entreprise : + 15% pour les micro-entreprises (< 10 travailleurs), +23% pour les petites entreprises (10-49 travailleurs), +35% pour les moyennes entreprises (50-249 travailleurs) et +46% dans les grandes entreprises (≥ 250 travailleurs).

 

Perspectives d’emploi positives dans tous les 40 pays et territoires sondés  

Pour la première fois depuis avant le début de la pandémie, les perspectives d’emploi sont positives dans les 40 pays et territoires sondés, et en progression dans 36 d’entre eux en comparaison trimestrielle. La Prévision Nette d’Emploi s’élève à +37% au niveau mondial.

Cette tendance encourageante est également observée dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), avec des intentions de recrutement positives dans les 23 pays sondés, en progression dans 22 d’entre eux en comparaison trimestrielle. C’est aux Pays-Bas (+47%), en Irlande (+47%), au Portugal (+37%), en Allemagne (+36%) et Autriche (+36%) que l’on trouve les Prévisions Nettes d’Emploi les plus optimistes en Europe. Avec +34%, la Prévision Nette d’Emploi de la Belgique se situe au-dessus de la moyenne de la région EMEA (+28%) et devant le Royaume-Uni (+32%), l’Italie (+28%) ou la France (+26%). C’est en Hongrie (+19%), en Grèce (+16% et en République Tchèque (+14%) que l’on observe les prévisions les plus faibles de la région.

Les perspectives d’emploi sont également très optimistes en Inde (+49%), au Brésil (+47%) et aux Etats-Unis (+41%), tandis qu’elles sont plus modérées en Chine (+25%). Enfin c’est à Taiwan (+13%) et au Japon (+11%) que les employeurs rapportent les intentions de recrutement les plus faibles de tous les pays et territoires sondés au niveau mondial.

 

Les résultats de la prochaine édition du Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’Emploi seront diffusés                                le 8 mars 2022 (2ème trimestre 2022).

(1) L’enquête de ManpowerGroup a été menée en octobre 2021, soit avant les nouvelles restrictions imposées en raison de la quatrième vague du coronavirus

(2) La valeur de la Prévision Nette d’Emploi est obtenue en déduisant du pourcentage des employeurs anticipant une hausse de l’emploi total, le pourcentage des employeurs prévoyant une baisse de l’emploi dans leur entreprise pour le trimestre suivant. Il s’agit donc ici du solde net des prévisions d’emploi, qui peut être aussi bien positif que négatif. Les commentaires se basent sur les données désaisonnalisées, lorsqu’elles sont disponibles. Les données corrigées des variations saisonnières ne sont pas disponibles pour la Croatie.

Téléchargez le Rapport

 

A
G